VILLAGE DE CHENOGNE

SONY DSC
Village relativement dispersé le long des chemins s’y croisant. Dans le fond, sous l’église, une ferme ancienne a été récemment détruite, à l’exception d’une aile encore caractéristique.

Eglise paroissiale Notre-Dame

Sanctuaire en moellons de grès sous ardoises, érigé en 1948 sur les plans de l’architecte Joseph ( ?) Lamy, d’Arlon.

N°24. Importante bâtisse de ferme parallèle en moellons de grès ayant conservé, à gauche du logis restauré au milieu du XIXes une enfilade de locaux agricoles du XIXes pourvus de baies cintrées en moellons : de gauche à droite, une travée d’étable tardive, une étable sous fenil ayant remplacé une bergerie au vestige de cintre encore visible, une étable sous fenil et une dernière étable pourvue d’une fenêtre transformée. Sur l’ensemble de la ferme, les toitures sont faites de fibrociment.

Au nord de l’église et au-delà du ruisseau, dépendances agricoles de la fin du XVIIIes ou de la première moitié du XIXe, seule conservée d’un ensemble rural et tournant le dos à la route : bâtiments de deux niveaux en moellons de grès sous une bâtière de fibrociment à croupettes.  De gauche à droite, en façade, baie d’une bergerie tôt obturée et remplacée par un jour d’étable, puis alternance apparemment régulière d’entrées et de jour d’étable, tous cintrés et surbaissés en moellons. Au second niveau, deux baies de fenil aux extrémités. Percements tardifs d’apparence sous les pignons, celui de droite témoignant encore des transformations.  Alignement régulier de baies sue deux niveaux à l’arrière, avec obturation, partielle à l’étage.

Translate »
X