NIVES

 Agglomération hétérogène et clairsemée, où les grès, schistes et calcaires de tous formats, les briques de toutes les couleurs se mêlent en des ensembles peu harmonieux. A l’instar de plusieurs villages de l’entité, les volumes aux gabarits les plus divers, anciens « rafistolés » et « modernes » inadaptés à l’environnement, contribuent à la banalisation de l’habitat.

Eglise paroissiale St-Martin

Siège d’un ancien doyenné, bel édifice néo-classique en schiste et en crépi, dû aux plans de l’architecte Cupper et érigé vers 1890 en remplacement de l’ancienne église située au milieu du cimetière. Grosse tour en hors-œuvre, en façade. Bâtiment intéressant pour le soin apporté au décor (frontons triangulaires axiaux et latéraux, fine mouluration des diverses baies, pilastres et cordons).

Dans la cour de l’important presbytère, inscription provenant de l’ancienne église.

N°7. Longue ferme en schiste crépi, sans doute du deuxième tiers du XIXes, et composée de deux volumes distincts. A gauche, nettement plus haut que les dépendances, logis indépendant de deux niveaux et double corps de cinq travées de baies rectangulaires. Appuis saillants des fenêtres et portes à larmier sobrement posé. Bâtière d’ardoise à croupettes. A droite dépendances groupant quatre étables sous le niveau du fenil. Grange d’étable à l’arrière. Longue bâtière d’ardoises.

N°17. Ecole communale.  Bloc néo-classique de la deuxième moitié du XIXes, en schiste crépi Deux niveaux sur caves et cinq travées de baies rectangulaires. Toitures d’ardoise à croupes.

Translate »
X