promenades-vaux-sur-sure
PROMENADE DE LA BÉCASSE – ROSIÈRE-LA-PETITE

DISTANCE : 3,850 km

  • Lieu de départ : Parking de l’église à Rosière.
  • Altitude départ : 465 mètres.
  • Point culminant : 480 mètres.
  • Dénivelé : 55 mètres.
  • Balisage : TRIANGLE ROUGE.
  • Difficulté : facile, accessible aux poussettes et aux personnes à mobilité réduite.
  • Parking : Oui.
  • Pratique : Pédestre, VTT, VTC, équestre.
  • Milieux naturels traversés : forêts et pâturages ardennais.
    Recommandations : Ne pas vous éloignez des chemins ou routes balisées. Vous risqueriez de vous perdre, de perturber la faune sauvage et / ou d’abîmer la flore sauvage.

 

Départ : église de Rosière-la-Petite

Ce bel édifice de style roman date de 1730. Il renferme un trésor incomparable : le maître-autel sculpté vers 1772 par Jean-Charles Scholtus.

Chapelles Saint-Donat, Notre-Dame de la Grâce, Notre-Dame du Mont Carmel

Durant tout l’Ancien Régime, Rosières fut  »Terre d’Église ». Le village a dépendu de l’abbaye Saint-Maur de Verdun, puis de l’Abbaye de Saint-Hubert. Les habitants étaient dits  »capères », c’est-à-dire dédiés aux  »capelles ». La robuste foi religieuse des habitants explique la profusion de petites chapelles qui jalonnent la promenade. Et chacune d’entre elles a une histoire particulière. La plupart, dans leur forme actuelle, datent des années 1870-1880 ; certaines furent érigées suite aux événements d’août 1914.

Ruisseau des Haches

Le fond de la vallée est riche en prairies humides, avec une flore caractéristique : saules, carex, roseaux, renouée bistorte, populage, cardamine, laîche, etc. Les batraciens sont ici à la fête : crapauds, grenouilles, tritons. De nombreux oiseaux y trouvent leur bonheur : canards colvert, hérons, …, et la discrète bécasse.

Descente de Rosière-la-Grande

Après un court périple dans la campagne, la promenade entame la descente du village de Rosière-la-Grande, jalonnée elle-aussi de plusieurs chapelles, dédiées à la Sainte-Vierge. Ces bijoux du petit patrimoine religieux rappellent les événements tragiques d’août 1914. Le soir du 11 de ce mois funeste entre tous, 22 maisons furent incendiées, 5 civils tués, par des dragons de la cavalerie prussienne.

École primaire

Au fronton de l’école, une plaque commémorative, placée à l’occasion du centenaire, rappelle les événements d’août 1914. En face se dresse l’ancienne laiterie Saint-Éloi, fondée en 1876. Jusqu’il y a moins de trente ans, l’activité pilote de nos villages a été l’agriculture d’élevage. Tout le long du trajet, les anciennes fermes désaffectées et réaménagées rappellent cette vie d’autrefois.

Translate »
X