promenades-vaux-sur-sure
PROMENADE DES HIRONDELLES  –  NIVES

DISTANCE : 6,900 km

  • Altitude départ : 460 mètres.
  • Point culminant : 492 mètres.
  • Dénivelé : 121 mètres.
  • Balisage : RECTANGLE STRIE BLEU EVIDE EN SON CENTRE.
  • Difficulté : moyenne, quelques raidillons, accessible aux poussettes.
  • Milieux naturels traversés : forêts et pâturages ardennais.

    Recommandations : Ne pas vous éloignez des chemins ou routes balisées. Vous risqueriez de vous perdre, de perturber la faune sauvage et / ou d’abîmer la flore sauvage.

 

Départ : L’église de Nives dresse sa tour imposante, juchée d’un clocher élancé. Elle est mille fois plus belle au dedans : ses vitraux y brillent de mille feux et captent les regards. Église-mère aux premiers temps du christianisme, le riche passé de son site contemple les passants du haut de ses 1400 ans d’histoire. L’édifice actuel date de 1892.

Pont de Sûre : Cette charmante localité mérite à coup sûr le coup d’oeil ! À votre gauche, se dresse une chapelle en ruine, autrefois dédiée à Sainte Thérèse de Lisieux. Le manoir  »Lambin », à votre droite, a perdu son faste d’antan, sa masse imposante jette une ombre puissante sur le parc arboré, où la nature sauvage reprend peu à peu ses droits.

Bois Gérard et Croix d’Anlier : Au terme d’une montée abrupte, idéale pour tonifier les mollets, vous rejoignez la route provinciale de Martelange. Les sapinières à votre droite étaient autrefois des terres essartables communales, vendues pour payer la construction de l’église. Au-dessus de la montée, vous pouvez admirer  »la grosse hesse » (le gros hêtre), visible des lieues à la ronde.

Au-dessus de la Cwarnée : Attention, chaud devant ! Vous êtes au sommet d’une descente d’enfer ! Et d’enfer il fut réellement question en ces lieux, le 13 août 1914, quand un peloton de ushlans saxons (6° Leipzig) massacra un père de famille et incendia le village de Cobreville. Des petites maisonnettes furent construites en 1915 par le CSAL, pour reloger les sinistrés. Un exemplaire bien conservé se dresse à 100 mètres environ, sur la grand’route à votre gauche.

Chapelles : Une dernière petite montée vous emmène vers l’église, jalonnée de chapelles dédiées à la Vierge-Marie, témoins d’une foi campagnarde, robuste et inspirée, empreinte d’une dévotion héritée d’une époque où nos villages étaient Terres d’Église.

X