promenades-vaux-sur-sure
PROMENADE DU RENARDEAU – SIBRET

DISTANCE : 7,600 km

  • Lieu de départ : Parking du Syndicat d’initiative à Sibret.
  • Altitude départ : 510 mètres.
  • Point culminant : 532,5 mètres.
  • Dénivelé : 86 mètres.
  • Balisage : CROIX BLEU.
  • Difficulté : facile et accessible aux poussettes.
  • Parking : Oui.
  • Pratique : Pédestre, VTT, VTC, équestre.
  • Milieux naturels traversés : forêts et pâturages ardennais.
    Recommandations : Ne pas vous éloignez des chemins ou routes balisées. Vous risqueriez de vous perdre, de perturber la faune sauvage et / ou d’abîmer la flore sauvage.

 

Au départ de la Bombe

Ce monument dédié aux civils de la bataille des Ardennes en décembre et janvier 1944-1945 est surmonté par une bombe américaine de 250 kg qui fut exhumée en 2004 lors du creusement des fondations d’une maison du centre du village. À la place de l’actuelle plaine de jeux se trouvaient un étang ainsi que l’ancien lavoir du village. Les autochtones appellent encore ce lieu « place de l’Étang ».

Ravel

Vous traversez le Ravel qui emprunte l’ancienne voie de chemin de fer Libramont-Bastogne-Gouvy. Celle-ci a été réalisée dans la seconde moitié du 19e siècle. Une seconde voie y fut construite momentanément en 1916 par des prisonniers russes lors de l’occupation allemande. La dernière micheline y passa le 22 mai 1993 en soirée. La ligne est progressivement transformée en Ravel à partir de 2009. À votre droite, vous pouvez observer l’ancienne gare construite en 1878 et qui garda sa fonction première jusqu’en 1973.

Carrefour de Clochimont

« Clôs monhon » au 11e siècle vient de « Clausum mons » (endroit fermé) qui désignait sans doute une nécropole romaine. « Clossimons » en 1342 et déjà « Clochimont » en 1469 était un relais sur la chaussée romaine Trèves-Bavay, avec une villa et une nécropole d’une certaine importance, d’où son nom.

Fortin

Ce fortin date de la construction de la ligne Devèze (du nom du ministre de la Défense de l’époque) entre 1933 et 1935 prévue initialement pour protéger la Belgique d’une invasion allemande dans le prolongement de la ligne Maginot française. Ces abris (375 au total) de 3,30 m de côté avec une épaisseur des murs de 60 cm sur l’avant étaient prévus pour accueillir une mitrailleuse et ses 4 servants.

Carrefour de la chaussée de Bastogne

En suivant la N85, vous marchez sur la ligne de partage des eaux entre le bassin de la Meuse et celui du Rhin. Les ruisseaux du nord vont rejoindre le Laval qui se jette dans l’Ourthe puis dans la Meuse. Ceux du sud vont dans la Strange, un affluent de la Sûre qui rejoint la Moselle, elle-même un affluent du Rhin.

Translate »
X