promenades-vaux-sur-sure
PROMENADE DE LA TRUITE – MANDE-SAINTE-MARIE

DISTANCE : 3,200 km

  • Lieu de départ : Parking De la Chapelle de Mande-Sainte-Marie.
  • Altitude départ : 490 mètres.
  • Point culminant : 500 mètres.
  • Dénivelé : 43 mètres.
  • Balisage : LOSANGE ROUGE.
  • Difficulté : facile.
  • Parking : Oui.
  • Pratique : Pédestre, VTT, VTC, équestre
  • Milieux naturels traversés : forêts et pâturages ardennais.
    Recommandations : Ne pas vous éloignez des chemins ou routes balisées. Vous risqueriez de vous perdre, de perturber la faune sauvage et / ou d’abîmer la flore sauvage.

 

Au départ de la Chapelle et cimetière de Mande-Sainte-Marie

À cet emplacement se trouvait l’église originelle de Mande-Sainte-Marie. On y trouve quelques vénérables pierres tombales de l’ancien cimetière datant surtout du 18e et 19e siècle. La plus ancienne porte la date de 1656. L’église fut détruite en 1894 et l’on raconte que ses pierres servirent à rénover celle du village tout proche de Chenogne. La chapelle actuelle date du 20e siècle.

Ancienne voie du tram

Cette partie de la promenade vous permet de vous déplacer sur une ancienne voie de tram reliant Bastogne à Saint-Hubert. En prenant le temps d’observer, vous découvrirez peut-être sur la gauche des traces de présence du castor. Ce mammifère autrefois commun au 18e siècle et complètement disparu a été réintroduit clandestinement de 1998 à 2000. Sa rapide progression pose actuellement problème, car il a tendance à inonder les fonds de prairies et de bois où il s’installe ; en effet, écologie et économie ne font pas toujours bon ménage !

Lavaselle

Beaucoup de toitures de Lavaselle sont munies de croupettes : petit versant de toit triangulaire qui réunit les deux pans principaux à leur extrémité, mais qui ne descend pas aussi bas que ceux-ci. C’est une caractéristique de l’habitat ancien régional. En effet, la croupette aidait à assurer la stabilité de la toiture tout en permettant de diminuer la prise au vent du pignon sur ce plateau ardennais battu par les vents.

Maçonnerie originale en rondins et mortier

Cette construction originale en rondins d’épicéas entourés de mortier n’a d’autre intérêt que de pouvoir contempler en arrière-plan une magnifique vue sur la vallée où coule le Brul. Ce fond humide est très riche en faune et flore variées. Depuis plusieurs années, la politique de préservation des fonds de vallées autrefois drainés pour augmenter les surfaces à cultiver a permis un enrichissement de la biodiversité, une augmentation du maillage écologique et la préservation, voire le retour, de nombres de plantes et d’animaux tels que la Cigogne noire, symbole de nos régions.

Le petit pont sur le Brul

Le ruisseau que vous traversez s’appelle le Brul. Ce joli nom lui vient du fait que l’on pratiquait le long de son cours un système agraire dans lequel les champs étaient défrichés par le feu puis cultivés pendant une période brève pour être ensuite mis en jachère. Cette méthode s’appelle le « brul ou brulis ».

Le chemin emprunté est une ancienne voie romaine reliant Reims à Cologne.

Translate »
X